Dimanche 23 juillet 14-17h
S’inscrire par téléphone/mail

BRINCADEIRAS CANTADAS, DANÇADAS E TOCADAS

Découvrir l’univers musical et culturel des rythmes afro-brésiliens et populaires du Nordeste du Brésil avec Mestre Letho Nascimento

PROGRAMME

Théorie / histoire
  • Présentation des instruments
  • Rythmes traditionnels et leur fusion avec des rythmes plus actuels
Pratique instrumentale
  • Pratique de jeux rythmiques en utilisant le corps et la voix, très présents dans la culture populaire
  • Identifier les différents répertoires des rythmes populaires et afro-brésiliens comme le maracatu ou le samba duro, pour les transposer vers d’autres répertoires métissés comme le mangue beat (cf. lexique)
  • Assimiler et mémoriser des repères d’écoute pour construire des phrases rythmiques (mise en place de phrases d’entrée et de sortie)
  • Comprendre la gestuelle du chef d’orchestre
  • Travail sur la dynamique, la perception du temps et des cycles
  • Apprendre la technique du maracatu : la posture, la tenue de baguettes et le travail dans l’espace avec l’instrument
  • Mise en place d’une pièce rythmique

À propos du Mestre Letho Nascimiento

Mestre Letho Nascimiento

Né à Olinda, capitale culturelle et historique du Pernambuco, Mestre Letho Nascimento est bercé depuis toujours dans un univers musical très varié issu d’un métissage de rythmes et de cultures (maracatu, caboclinho, boi, cavalo marinho, ciranda, coco, frevo, mangue beat, samba, bossa nova…).
Il se forme auprès de différents mestres tels que Bernadino José (Maracatu Nação Pernambuco) et Chacon Viana (Maracatu Nação Porto Rico), dépositaires de la tradition historique de l’art du maracatu.
Ces derniers lui ont attribué le statut de Mestre depuis 2010. Il est le seul musicien en Europe à détenir ce titre. Avec la création du Maracatu Nação Oju Obá en 2000 et l’animation d’ateliers de percussions, il perpétue les fondements traditionnels tout en y rajoutant sa touche personnelle. Baigné dans le Candomblé (rythme sacré afro-brésilien), il développe depuis plusieurs années sa propre méthode qui permet de transposer les rythmes des instruments sacrés du Candomblé vers d’autres instruments plus modernes.


LEXIQUE

LE MARACATU

Le Maracatú est le nom d’un rituel brésilien, pratiqué depuis le début de la colonisation dans la partie Nord-Est du pays (notamment dans l’État du Pernambuco), et hérité de l’histoire des esclaves en hommage au roi du Kongo. Deux types de Maracatú co-existent actuellement : le Maracatú rural et le Maracatú de baque virado.

LE MANGUE BEAT

Le mangue beat est un mouvement musical qui est apparu au début des années 1990 dans la ville de Recife au nord-est du Brésil. Ce mouvement est issu de rythmes traditionnels brésiliens comme le maracatu, qui se mélangent avec des rythmes plus actuels tels que le rock, le hip-hop, le funk ou la musique électronique. C’est une continuité entre l’héritage culturel africain et une création soutenue par des musiques et des techniques de production actuelles.

LE SAMBA DURO

Le samba duro est une variante du « samba de roda » qui vient lui-même du Candomblé, fête religieuse issue de la culture africaine et indigène créée sur le territoire brésilien. Aujourd’hui le samba duro s’appuie sur les rythmes du samba reggae, du funk avec des influences du merengue et de la salsa, créant ainsi une musique festive sur laquelle tout le monde souhaite danser !


Durée du stage

3h

Tarif

30€/participant-e

Inscription

+33 6 63 56 39 12 / maracatuojuoba@gmail.com