Menu Close

Category: Non classé (page 1 of 2)

JAMBU JAM


GRAIL’ÒLI

Fruit d’une fusion entre tambours et hautbois, Grail’Òli est né le jour de la «Saint Blaise», dans un village perché des Cévennes. Nourri également de rencontres festives arlésiennes, sétoises et niçoises, Grail’Òli réunit des musiciens sensibles aux cultures populaires, aux rythmes syncopés et à l’esprit carnavalesque.

http://www.grailoli.com/


BRUiTAL

Voilà une bande de bruiteurs underground incontrôlable. Découvrez leur univers sonore saisissant: un
brassage de pulsations hallucinatoires de percussions et les fréquences bruitistes des totems mobiles de hauts
parleurs lo-fi. En résumé: un pur échantillon d’énergie punk qui fait vibrer le pavé partout où il passe!
Noir, désespéré, révolté : voici BRUiTAL. Un mélange subtil de force et de fragilité, d’ordre et de chaos, de
passion et de rébellion.

http://www.metx.be/fr/projecten/zinneke-2018-bruital-2/

HOUBA ROCK’N’DRUMS

Ça décoiffe pas ! Ça rend chauve !

Une batucada qui a dégénéré depuis quelques années pour faire du rock avec des percussions, en rue, en fixe et déambulatoire et sur scène avec ajout de guitares, de samples et d’instruments étranges, Houba fait fondre le bitume et réduit les scènes en cendres…

http://www.houba.org/


NUX VOMICA

On s’y retrouve, on délire, on s’assemble !A cette culture populaire qui nous dit  C’est bon d’être ensemble . Rescontra, Baleti, Mourra, Dansa, voyages, RitomoNux vomica Carnevale Sistem de Nissa, Manda la musica e lo Pantai !Du fifre aux séquences  , du tambourin au Mix DJ djéNux vomica musique de Méditerranée de l’embouchure du Paillon –

https://www.nuxvomicanissa.com/


LA VESPA COUGOURDON OURCHESTRA

La Vespa Cougourdon Ourchestra, orchestre totalement original aux instruments en cougourdon jamais vus, jamais entendus. Issu à la fois d’une tradition populaire occitane et de notre imaginaire, il est unique au monde. L’orchestre est empreint d’un esprit carnavalesque, entre Dionysos et Palhassou. Les musiciens, la danseuse, costumés et maquillés font vivre un univers de figures totémiques loufoques. Il a pour vocation d’inviter le public à participer, interagir, se rencontrer, se retrouver ensemble. Dans le courant des musiques actuelles occitanes, la Vespa Cougourdon Ourchestra joue une musique de transe avec ses instruments traditionnels.
Elle est aussi inspirée de musiques méditerranéennes, africaines et noires américaines

https://www.esgourde.com/la-vespa-cougourdon-ourchestra/


SOCIEDADE RECREATIVA

Sociedade Recreativa entraîne son public dans un bal brésilien 2.0, un club électro ou
danser en ronde est la norme. Berimbau et Conga s’allient à un beat irrésistible pour
créer une ambiance unique où rien d’autre que la danse ne compte.

https://sociedaderecreativa.com/


DJÉ BALÈTI

Le trio Djé Balèti continue son aventure dans l’exploration de
l’identité en mouvement !

Djé Balèti s’ancre encore un peu plus dans l’espace
méditerranéen avec les personnages de la religion carnavalesque
et les figures du paganisme rabelaisien.

https://www.dje-baleti.com/


LE BAL CHALOUPÉ

Créé en 2016 à Bordeaux au sein du parti collectif c’est plus de 250 concerts avec une idée en tête : vous faire suavement onduler de la tête au pied.

 S’inspirant des musiques à plus de 25°c, merengue, afro beat, biguine, cumbia, forro, ils proposent un son chaud, puissant teinté de saveurs électroniques.

Sur scène les rôles tournent, les genres se métamorphosent entre chansons débridées et explorations psychédéliques.

http://balchaloupe.fr/


Découverte du Choro

avec Olivier LOB et la Casa de Choro

Samedi 23 juillet 11h-13h et 16h-18h
Dimanche 24 juillet 13h-15h et 16h-18h

+ Roda de Choro le Dimanche à 18h30 à l’ouverture du Festival
S’inscrire en ligne

Stage Choro Concert

Le Choro

Reconnu au Brésil comme genre musical à la fin du XIXème siècle, cette musique populaire urbaine prend ses racines dans le répertoire musical de l’époque, constitué de danses de cour, polka, scottish, mais aussi des lundus, maxixes, aux fortes influences africaines. Il saura évoluer tout au long du XXème siècle, se mélangeant aux rythmes de samba, jusqu’en 1958 où l’apparition de la Bossa Nova et le déferlement des musiques nord-américaines le font oublier des jeunes générations. Mais la flamme est toujours entretenue par quelques musiciens, et reste dans le coeur de tous les mélomanes brésiliens qui redécouvrent aujourd’hui un répertoire national d’une richesse inépuisable.
Cette musique est essentiellement instrumentale, avec une base rythmique appuyée sur le « pandeiro », percussion qui assure à elle seule toute la section rythmique, et auquel répondent les « cavaquinhos » (ou cavacos), petite guitare à quatre cordes qui marque les contres-temps, mais peut parfois devenir soliste. Les guitares six cordes assurent l’harmonie, tandis que la « sept cordes » développe dans les graves un contrechant d’une richesse mélodique souvent équivalente à celle du thème musical assuré par le « bandolim », mandoline brésilienne, ou les instruments à vents, flûte traversière, clarinette, saxophone, ou trompette, trombone…Un nombre important de Choros ont également été écrits pour piano.
Comment peut-on trouver autant de sophistication dans une musique populaire ? On découvrira que l’un des grands compositeurs du Choro, surnommé Pixinguinha, était il y a déjà cent ans, un musicien classique accompli, formé à l’harmonie, au contrepoint et grand connaisseur des fugues de Bach… Plusieurs Choros ont été adaptés dans la musique classique par Villa Lobos et Darius Milhaud mais également en chansons, pour notre plus grand bonheur…

Le Choro aujourd’hui et hors du Brésil

Le Choro n’a rien perdu de sa vivacité. Partout dans le monde des musiciens d’horizons variés (classique, Jazz, amateurs, professionnels …) se retrouvent pour faire vivre cette musique autour des standards et de compositions originales dans un esprit de partage et de convivialité.
En réunissant les passionnés de l’Europe entière (Italie, Allemagne, Pays Bas, Espagne, Portugal, Suisse, France), les Rencontres de Choro de Toulouse contribuent à stimuler des échanges et à développer des liens entre les participants. Il existe déjà un réseau national en France de Club de Choro très actif qui autour des régions (Toulouse, Paris, Aix-en-Provence, Rennes, Lyon, Bordeaux…) fédère chaque année de nouveaux musiciens. Les ateliers et les stages permettant de former de nouveaux adeptes pendant que la pratique s’effectue lors des Rodas de Choro.

La roda de Choro

… Lieu privilégié de rencontres des musiciens de Choro, c’est un espace public (bar, place de ville, terrasse…), où se retrouvent habitués et musiciens de passage cordialement invités, au milieu du public, dans un esprit d’émulation et de plaisir partagé.

… c’est d’abord du Choro : cette musique éblouissante est la première qui naquit au Brésil, donnant ensuite naissance à toutes les autres. Elle a la richesse harmonique et mélodique de la musique romantique, métissée avec les syncopes africaines. Musique savante par sa teneur (n’est pas chorão qui veut !), populaire par son mode de vie, gaie, pétillante et conviviale, volubile et généreuse, le Choro ressemble aux brésiliens.

S’inscrire en ligne